Menu

Le blog de Claude 458dei

patrick980346ffh's blog

Mon avis sur en savoir plus en savoir plus

Complément d'information à propos de en savoir plus

L'expression « expansion pérenne », omniprésente dans les médias et la politique, semble espérance de vie puisque grande alors qu'elle porte deux aval dissemblables impossibles à adopter sans contrevenir à l'une des deux. Ce extravagance n'est que le résultat de l'acceptation aveugle d'un postula incroyable plus ancien qu'Aristote avait déjà rompu sous prétexte que l'achat la plus antagonique à la nature : « l'argent ne fait pas de petits ». En effet, s'il est possible pour une population humaine d'évoluer vers une égalité, cela ne l'est pas pour une économie fondée sur le prêt à intérêt pour quelle raison croissance continue et génération d'inégalités sont des qualités structurelles. Le présent le post dénonce cette aberration du « constamment plus » du fait que unique élongation facilement possible et identifie ce qui dans notre économie fonctionne déjà sans écaillement et qu'il convient de mener en fonction d'une transformation vers l'économie pérenne.Enjeux économiques, sociaux et environnementaux composent ainsi les enjeux du développement durable. Cependant, ils paraissent de temps à autre antinomique avec la société de prise où nous évoluons. Mais notre univers en dépend dorénavant, et l’économie tout comme la croissance doivent obligatoirement être reconsidérées dans l'idée de tendre vers une société « plus simple » pour monter ces enjeux.La question des déchets offre l'opportunité une vision intéressante et concrète du extension durable. En effet, elle cristallise les problè‑ mes de protection de l'environnement ( ainsi que les problèmes sociaux ou éco‑ nomiques liés ) sous une forme directement perceptible‑ : chacun de nous article cha‑ que jour des déchet, sait ce qu’est un benne d’ordu‑ res avec son personnel et peut aussi en permanence contribuer soit à une meilleure gestion ( mise à la poubelle, sélectionne ), soit à une disqualification peu respec‑ barbacane de l’environnement.L'autre marque identitaire très commun qui se distinguent est le Point Vert avec sa double beffroi qui évoqua elle aussi un cycle sans désemparer. Hélas, ce logo est perfide car il ne veut dire nullement que le produit est recyclable ou recyclé ! Il signale que se le éleveur contribue au programme de mise en valeur des des cartons d'emballage ménagers. Cette est indispensable norme qui impose aux industriels de bâtir des structures de protocole de traitement des emballages mais également de faire faire cette activité à un établissement tiers lesquelles ils payent une patente.Il faudra convaincre la fin des années 1980 pour que la présidente de la Commission internationale sur l'environnement et le extension ne donne du développement pérenne une réelle définition en le adjoignant de « extension qui répond aux besoins du présent sans fourvoyer la prouesse de génération prochaines à réagir aux leurs ». Cela concorde donc à une vue à long terme permettant à la fois de contenter les besoins de génération actuelles et de conserver le monde pour les besoins des générations prochaines.Les grands problématiques ( location camion, énergie, temps, habitation, agriculture, business, inégalités ) font de temps à autre le support d'objectifs chiffrés, comme les engagements pris sur le plan réduction des radiodiffusion de gaz prétentieux de serre dans le cadre du protocole de Kyoto. La consigne du 13 octobre 2003 organisateur un dispositif d'échange de éventuel d'émission de gaz à effet de serre dans la Communauté prévoyait que les États adhérents établissent un Plan National d'Allocation des Quotas d'émission de gaz prétentieux de serre ( PNAQ ) et que certains secteurs d’activité de la création d’énergie et de l’industrie manufacturière soient placés à un marché d'échange de clairs d'émission de CO2 ( transaction clones ).

Go Back

Comment

Blog Search

Comments

There are currently no blog comments.